Chercher
Ajouter une annonce
  • Vous n'avez aucun signet.

Votre liste de souhaits : 0 annonces

Se connecter

Plaidoyer pour le retour des rabais touristiques en 2021

Alliance de l’industrie touristique du Québec demande au gouvernement Legault de reconduire en 2021, et même au-delà, les rabais consentis aux Québécois, incluant la carte de la Sépaq à moitié prix, pour stimuler la relance du secteur.

En 2020, le ministère du Tourisme a débloqué une somme de 5 M$ pour permettre à la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) d’offrir un accès illimité aux 24 parcs nationaux de la province à 50 % de rabais.

Au lieu de coûter 80,25 $ (taxes incluses), la carte annuelle revenait à 40,13 $.

La promotion a connu un succès époustouflant. Les quelque 140 000 cartes offertes en juin dernier se sont écoulées en moins de 72 heures.

En prévision du prochain budget du Québec, en mars, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec place déjà ses pions et invite le ministre des Finances et la ministre du Tourisme à récidiver, pour encourager la population à voyager au Québec.

« C’est une mesure qui a très bien fonctionné. Dans le cas de la Sépaq, ça a amené une proportion importante de nouveaux clients donc la mesure a donné une impulsion à la fréquentation de ces parcs-là et ça a vraiment eu un impact important dans l’économie. Les gens ont dépensé ensuite dans des commerces locaux », confie le PDG de l’Alliance, Martin Soucy, en entrevue.

La décision du gouvernement

De son côté, la Sépaq – qui est membre de l’Alliance – n’a encore rien à annoncer et s’en remet au gouvernement qui établit lui-même les tarifs pour l’accès aux parcs (accès quotidien et la carte annuelle).

C’est ce qui explique aussi la quantité limitée de cartes disponibles à 50 % en 2020.

L’enveloppe de 5 M$ était insuffisante pour offrir ce privilège à tous ceux qui auraient souhaité en profiter.

L’Alliance recommande aussi à l’État de reconduire le programme « Passeports Attraits », très populaire lui aussi avec ses rabais de 20 % à 40 %.

L’échéance du programme est prévue au 31 décembre 2021 ou jusqu’à ce que l’enveloppe – déjà bonifiée – de 13,7 M$ soit épuisée.

La même demande a été formulée pour le programme « Explore sur la route ».

Un fonds spécial marketing

Parmi les autres recommandations faites à l’État, à l’occasion des consultations prébudgétaires, l’Alliance suggère aussi de mettre en place un fonds spécial de mise en marché (somme de 33 M$ en 2021-2022), peut-on lire dans son mémoire.

Elle propose également de mettre en place un programme de relance des festivals et événements puis d’accompagner les entreprises en tourisme pour accélérer leur transformation numérique.

Jean-Luc Lavallée

Prev Post
L’ITHQ lance sa campagne de recrutement : une invitation à participer à la relance de l’industrie
PHOTO EVA PLEVIER, ARCHIVES REUTERS Next Post
Québec songe à réglementer les frais de livraison
0
Close

Your cart