Chercher
Ajouter une annonce
  • Vous n'avez aucun signet.

Votre liste de souhaits : 0 annonces

Se connecter

Gala Fondation Club venir 2023

Gala 2023 : Annonce des lauréat.e.s

Montréal, le samedi 11 novembre 2023

À l’occasion du 21ème anniversaire de la Fondation Club Avenir, une autre année est marquée par une nouvelle édition du Gala d’Excellence Club Avenir qui a eu lieu ce samedi 11 novembre à l’Amphithéâtre Banque Nationale de HEC Montréal en présence de hauts dignitaires, journalistes et membres de la communauté maghrébine. Parmi les invité.e.s d’honneur, notons : M. Thomas Mulcair (ancien ministre et chef de l’opposition officielle à la Chambre des communes), M. Monsef Derraji (député de Nelligan à l’Assemblée Nationale du Québec), M. Haroun Bouazzi (député de Maurice-Richard à l’Assemblée Nationale du Québec), Mme Gracia K. Katahwa (mairesse de Côte-Des-Neiges-Notre-Dâme-De-Grâce), Mme Lysa Belaïcha (conseillère municipale de la Ville de Longueuil), M. Younes Boukala (conseiller d’arrondissement de Lachine), Mme Arij El Korbi (conseillère d’arrondissement de Saint-Léonard), Mme Valérie Danger (directrice de Réseau Mentorat), M. Tonky Aksa (vice-président à la Banque Nationale du Canada) et M. Ghani Kolli (Président du Conseil de Développement Canada Algérie).

Cet événement annuel est l’occasion de présenter les membres de la communauté maghrébine du Canada qui se sont distingués par des réalisations hors du commun dans différents domaines: professionnel, entrepreneurial, académique, sportif, culturel ou communautaire. Les lauréat.e.s 2023 sont une grande fierté pour nous tous. Leur réussite individuelle est notre réussite collective. Leurs réalisations sont présentées pour inspirer, mais également pour mettre en évidence l’apport de notre communauté maghrébine à la société d’accueil.

Cette année, plus de 320 personnes étaient réunies pour applaudir les lauréat.e.s 2023 qui se seront démarqués par leur excellence. Plus encore, nous avons l’honneur d’assister à un spectacle musical exceptionnel avec le groupe Afirka qui nous a fait voyager à travers le riche patrimoine artistique maghrébin. L’ambiance de fête s’est emparée de la salle laissant chacun profiter d’un moment d’évasion, de danse et de chant.

Une exposition artistique a également compté sur la participation d’artistes de grande qualité. Le cocktail-réseautage a permis aux participant.e.s d’échanger avec les lauréat.e.s, des membres de la communauté d’affaires, des professionnels de tous horizons, ainsi que de nombreux dignitaires (diplomates, élus provinciaux et municipaux, entrepreneurs de renommée). 

En simple, le Gala d’Excellence 2023 a été l’occasion de découvrir l’excellence, de réseauter avec des gens d’exception et d’admirer des artistes tous aussi talentueux les uns que les autres !

Nos bénévoles et donateurs sont le cœur et la racine de notre organisme

Comme cela a toujours été le cas depuis la naissance de la FCA, le maintien de cette tradition a été rendu possible grâce au dévouement de nos nombreux bénévoles et à la générosité de nos commanditaires et donateurs. Nous saluons particulièrement nos commanditaires et partenaires : la Banque Nationale du Canada, partenaire officiel du Gala d’Excellence 2023, Réseau Mentorat, HEC Montréal, Rahim Houidef Courtier Immobilier, Teaméo, LS2 Services Conseils, Capgemini, Projet DZ, Nejma Haute Couture, Credo Impact et le Conseil de Développement Canada Algérie.

Processus de nomination et sélection des candidats

Le comité de nomination et de sélection (CNS) a été présidé par Monsieur Toufik Ouaguenouni. Comme d’habitude, les candidatures soumises ont été minutieusement étudiées par les  six (6) membres du CNS de cette année. Les nominé(e)s retenu(e)s dans chaque catégorie selon des critères préétablis ont été soumis au jugement d’un jury indépendant qui a fait la sélection finale des lauréats. Plus de détails sur le fonctionnement du CNS et du jury sont disponibles sur la page Prix.

Les animateurs de la soirée

La cérémonie de remise des prix a été animée par Tina Sebti et Mehdi Houhou, un duo talentueux qui porte fèrement ses racines maghrébines tout en étant ancré dans la société d’accueil.

Lauréat(e)s des prix et distinctions 2023

Nous honorons cette année huit (8) lauréats dans sept catégories distinctes. Chaque lauréat des Prix et Distinctions Club Avenir 2023 reçoit un certificat et un trophée personnalisé. Exceptionnellement cette année, la Fondation Club Avenir a eu l’honneur de remettre deux Prix d’Excellence de l’Assemblée Nationale du Québec, soutenus par le député de Nelligan Monsieur Monsef Derraji.

Amira Boutouchent

Palme d’Or Club Avenir

Amira est la cofondatrice et PDG de BRIDGR, une startup technologique qui, cette année, a levé 1.6M de dollars aux prêts d’institutions comme Investissement Québec pour automatiser les diagnostics et les évaluations organisationnelles pour les firmes de conseil. Elle dirige le développement commercial de l’entreprise et supervise l’équipe tout en partageant son expertise en tant que chargée de cours en transformation numérique à l’Université de Sherbrooke. De plus, elle siège aux conseils d’administration d’organisations telles que le CDCA, dont elle est Vice Présidente aujourd’hui et Startup Montréal pour laquelle elle a animé le podcast Mercredi Startup en 2022. En 2018, elle a été nommée ambassadrice de Women in Tech pour la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain et reconnue par SME Advanced Manufacturing comme l’une des 30 jeunes façonneuses de l’industrie. Elle est également co-auteure du livre Le Voyage merveilleux de la Chaika, une fable inspirante sur l’entrepreneuriat en Algérie.

Younes Boukala

Grand Prix Jeune Potentiel

Né à Nador au Maroc, Younes Boukala est arrivé à l’âge d’un an à Montréal. Résident à Lachine depuis son arrivé, il se présente en politique municipal en 2017. Il devient alors le plus jeune élu dans l’histoire de Montréal. Durant son premier mandat, il a traité de nombreux sujets notamment la problématique des locaux vacants sur les artères commerciales et la politique d’interpellation et la lutte au racisme et aux discriminations systémiques. Dans l’arrondissement de Lachine, il s’occupe de la sécurisation des intersections. L’idée est de verdir et sécuriser la ville une intersection à la fois. Younes s’est impliqué auprès de l’Union des municipalités du Québec où il préside la Commission des jeunes élues et élus. En partenariat avec le Secrétariat à la jeunesse, il participe à la création d’un programme de mentorat avec de jeunes candidats et candidates du Québec pour les encourager à se lancer en politique municipale en 2021. Cette même année, il gagne pour une deuxième fois à 57% et demeure le plus jeune élu au sein de la Ville de Montréal. Younes Boukala est aujourd’hui titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques: relations internationales et d’une maîtrise en administration des affaires (M.B.A).

Réda Bensaïdane

Grand Prix Jeune Potentiel

Réda a démontré un intérêt envers les neurosciences tôt dans son parcours. De l’âge de 15 à ans à 18 ans, il travaillait dans divers laboratoires sur des projets portant sur des maladies neurodégénératives. Il a été récipiendaire de nombreux prix dans des compétitions « Expo-Sciences » à des calibres nationaux et internationaux. Réda a débuté ses études en médecine (M.D) à l’Université Laval, en 2012, et a gradué en 2017. Il a entamé et complété une maîtrise en médecine expérimentale (M.Sc.) à la même université, et ce en parallèle à ses études en médecine. Il a été l’auteur de plusieurs publications, a présenté dans des congrès, obtenu des bourses, et a rédigé un mémoire, travaillant toujours sur la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Réda a continué son parcours médical en se spécialisant en neurologie, terminant sa résidence en 2022. Lors de la pandémie de la COVID-19, Réda a fondé le projet « Connexions Critiques », qui avait comme but de fournir des tablettes électroniques à des unités de soins intensifs du CHU de Québec alors que les visites familiales étaient limitées en raison du contexte sanitaire. Actuellement, Réda est en train de compléter une surspécialité en médecine de soins intensifs au sein des hôpitaux affiliés à l’Université de Montréal. 

Fatiha Kacher

Réussite professionnelle hors du commun

Fatiha Kacher, titulaire d’un doctorat en mathématiques à l’université Mouloud Mammeri en Algérie.Fatiha a une passion pour les mathématiques. Son expérience variée l’a conduite à explorer toutes les facettes des mathématiques, de la pure à l’appliquée, de l’ingénierie à la gestion. En plus de l’enseignement, elle a aussi contribué à la recherche scientifique en théorie des jeux, publiant des articles internationaux en tant que maître de conférences en Algérie.Fatiha s’installe en 2009 au Québec. Elle a enseigné dans plusieurs institutions prestigieuses, notamment à l’Université de Montréal, à l’École de Technologie Supérieure et à l’École Polytechnique, avant d’occuper le poste de Maître d’enseignement aux HEC Montréal.Tout au long de sa carrière, Fatiha a activement participé à plusieurs projets pédagogiques visant à améliorer les méthodes d’enseignement des mathématiques. De plus, elle est impliquée dans l’enseignement à l’international dans le cadre du partenariat avec HEC notamment en Algérie, Tunisie, Congo, Sénégal et Côte d’Ivoire.Fatiha est reconnue pour sa capacité d’adaptation, son expertise pédagogique et scientifique. Elle considère la transmission des concepts mathématiques à un large éventail d’étudiants comme une vocation.En tant que bénévole, elle est membre du conseil d’administration et secrétaire générale du Conseil de Développement Canada Algérie, avec la volonté de bâtir et renforcer les liens entre les deux pays.

Ali Kichou

Contribution artistique

Natif d’Ighil Ali en Algérie, l’artiste Ali Kichou enseigne les arts plastiques à la commission scolaire de Laval. Diplômé de l’École des beaux-arts d’Alger, puis de l’académie des arts de Rome en Italie, son parcours artistique s’étale sur cinq décennies. Des oeuvres à lui ont été acquises par des musées en Italie, en Hongrie, et au Canada. Les expositions individuelles et collectives auxquelles il a participé se comptent par dizaines ; en Algérie, dans plusieurs pays européens, et en Amérique du Nord. Son nom figure dans l’encyclopédie italienne de l’art qui recense les artistes en Italie depuis le treizième siècle. Ali Kichou est le digne héritier de la génération des artistes fondateurs de l’art moderne algérien comme Issiakem, Khedda, Baya, et Mesli dont il fut l’élève. Comme eux, son travail est un dialogue permanent avec les couleurs et les formes puisées dans l’héritage artistique ancien et varié de l’Algérie. Mais à la différence de ses maîtres, il est un artiste versatile qui a su multiplier les médiums pour produire, à travers une technique mixte résolument moderne, des oeuvres dans lesquelles se mêlent peinture, sculpture, lumière, et son. Ali Kichou est incontestablement un artiste majeur de notre temps.

Reda Benbaziz

Contribution sportive

Reda Benbaziz est boxeur d’origine algérienne né en septembre 1993. Sa carrière amateur est principalement marquée par une médaille d’or remportée aux championnats d’Afrique 2015 dans la catégorie des poids légers. Il a commencé la boxe à l’âge de 12 ans. Son premier titre en 2009 était celui de Champion d’Algérie. Son palmarès dans des compétitions régionales et internationales est impressionnant : notamment une médaille d’argent aux Jeux africains en 2011, une médaille d’or aux Jeux africains en 2015, une médaille d’or aux Jeux méditerranéens en 2013, une médaille d’argent aux Championnats d’Afrique en 2017, et une médaille de bronze aux Jeux méditerranéens en 2018. Dit autrement, c’est un boxeur avec lequel vous ne souhaitez pas vous retrouver sur un ring !

Bochra Manaï

Service communautaire

Bochra Manaï est commissaire au Bureau de la lutte contre le racisme et les discriminations systémiques depuis janvier 2021 à la Ville de Montréal. Son mandat a pour objectif d’assurer la transition vers l’inclusion au sein de l’administration municipale. Titulaire d’un Doctorat en études urbaines de l’Institut national de la recherche scientifique et du Centre Urbanisation Culture Société (l’INRS-UCS), d’une maîtrise en immigration et relations interethniques et d’une maîtrise en géographie, elle travaille dans les milieux universitaires et communautaires sur les enjeux d’exclusion sociale, de racisme et de cohabitation dans les espaces urbains. Auteure de « Les Maghrébins de Montréal » aux Éditions PUM, elle est auteure de plusieurs ouvrages, chapitres et articles, où sont mobilisés des concepts entourant le racisme, l’inclusion et l’exclusion sociale. À titre de professionnelle, elle a dirigé l’organisme de Montréal-Nord qui promeut la mobilisation citoyenne visant la transformation sociale et territoriale, Parole d’excluses, et coordonné la Table de concertation jeunesse de Montréal-Nord. Consultante auprès de nombreuses organisations et institutions, elle a également contribué aux travaux de la Table de la diversité, l’inclusion et la lutte contre les discriminations qui a transmis des recommandations à la Ville à l’automne 2019.

Sarah Djohra Ait kheddache

Service média communautaire

Sarah Djohra est arrivée comme étudiante au Canada en 2019. Activiste, engagée et pleine d’ambitions, son parcours est marqué par un engagement exceptionnel, tant dans les communautés d’accueil qu’envers les communautés immigrantes. Laissant un impact peu importe où elle passe, elle a été reconnue comme l’une des « Jeunes de moins de 30 ans les plus influents du Nouveau-Brunswick » en 2021. Elle a été la présidente de l’Association étudiante de l’U Moncton en 2021-2022 où elle a créé une Banque étudiante de vêtements et de nourriture, et qui a reçu le Prix « Initiative de l’année ». Elle a également été nominée Championne de la Diversité au Nouveau-Brunswick en 2022. Entre autres, elle a exercé divers rôles liés à la communication et à la diffusion d’informations, notamment en tant que journaliste, animatrice radio, et chroniqueuse. Ayant obtenu son second Baccalauréat cette année, elle coordonne présentement le projet antiracisme au Nouveau Brunswick. A travers des podcasts et des chroniques audiovisuelles, elle utilise les réseaux sociaux afin de créer du contenu éducatif et instructif pour vulgariser l’information et faire réfléchir les gens sur divers sujets.

Boursier(e) ESSOR

Deux candidats au parcours résilient ont reçu des bourses ESSOR cette année: Rayane Boumala et Sabrina Abib. La Bourse d’études Essor vise à reconnaitre et à soutenir des personnes issues de la communauté maghrébine, dans leurs efforts de développement de compétences. Au-delà des résultats scolaires et universitaires, la Bourse Essor encourage à la résilience, le surpassement des obstacles et le développement continu des aptitudes individuelles. Veuillez cliquer ici pour plus d’informations sur les bourses de la Fondation Club Avenir et son ouverture aux actions philanthropiques en faveur des jeunes et des étudiants.

Rayane Boumala

Rayane Boumala est un étudiant d’origine algérienne qui réside au Canada depuis deux ans. Plus exactement à Toronto depuis un an. Il finit actuellement sa dernière année de technique d’administration des affaires au collège Boréal. Il nourrit une grande passion pour l’audiovisuel et le domaine des affaires, et aspire à les combiner en lançant à long terme une agence de markeGng digital.

Sabrina Abib

Sabrina Abib est une jeune femme qui a élu domicile à Toronto, au Canada, en septembre 2021. Son parcours est marqué par une passion inébranlable pour les soins infirmiers, un domaine dans lequel elle poursuit actuellement mes études avec dévouement. Parallèlement à ses études, elle s’engage en tant que mentor au sein de son école, partageant ainsi ses connaissances et son expérience avec d’autres étudiants. Sa vie est rythmée par une profonde connexion avec la nature, source inépuisable d’inspiration au quotidien.

Prev Post
Service de livraison rapide Les épiciers canadiens s’associent à des applications de livraison
0
Close

Your cart